Hypnose pour arrêter de fumer ou laserOstop

hypnose pour arreter de fumer ou laserostop sevrage tabagique laser

Hypnose pour arrêter de fumer ou laserostop

Désormais, un fumeur qui souhaite arrêter la cigarette a à sa disposition de nombreuses méthodes de sevrage. Il n’est plus seul et peut se permettre de choisir le traitement qui lui convient le mieux. Le but ultime ? Reprendre en main sa santé tout en diminuant les effets de manque. Que ce soit des méthodes comme l’hypnose pour arrêter de fumer ou le laser, le traitement de substitution nicotinique devra l’aider à surmonter cette épreuve.

Les difficultés que rencontre un fumeur qui souhaite arrêter la cigarette

Une personne qui décide d’arrêter de fumer fait déjà un grand pas en avant. Elle passe à l’action, mais pour atteindre son objectif, elle peut avoir besoin d’aide. En effet, beaucoup de fumeurs stoppent la cigarette mais n’ont pas un plan d’attaque bien défini. La conséquence est la suivante : ils craquent au bout de quelques jours ou semaines et reprennent leur consommation de tabac. Plus de neuf fois sur dix, l’arrêt est un échec quand il n’y a pas d’accompagnement en parallèle. Les symptômes du sevrage sont forts et difficilement contrôlables : anxiété, irritabilité, prise de poids…

Or, il existe de nombreux moyens destinés à faciliter l’arrêt de la cigarette, certains sont plus efficaces que d’autres en fonction du profil d’un individu. Parfois, il faut en combiner plusieurs pour parvenir à un résultat probant.

On retrouve les traitements par substitution nicotinique pour se sevrer, mais également des psychothérapies comme l’hypnose. Les professionnels de santé se mobilisent pour encadrer le sevrage tabagique de leurs patients. Ils maintiennent autant que possible la volonté de ces derniers, facteur essentiel de réussite de l’arrêt de la cigarette. On parle alors d’accompagnement psychologique personnalisé. Des alternatives émergent également, comme le traitement au laser.

La méthode de l’hypnose pour arrêter de fumer

L’hypnose pour arrêter de fumer est une méthode de sevrage qui revient souvent lorsque l’on évoque un moyen naturel pour faciliter la transition. Le patient s’en remet entièrement à son praticien pour espérer arrêter durablement le tabac. De ce fait, le professionnel vise les pulsions d’envie qui malmènent chaque individu se trouvant encore sous l’emprise de la nicotine.

Le but ultime de ces séances d’hypnose est de faire disparaître cette nécessité d’allumer une cigarette. Pour cela, différents angles d’attaque sont envisageables. L’un d’entre eux sera sans doute plus intéressant que les autres, en fonction de la personnalité du patient. Le praticien peut par exemple suggérer à son patient que ce dernier ressent une aversion profonde pour la cigarette.

Ainsi, le simple fait de sentir l’odeur d’une cigarette qui se consume le dégoûterait. Le professionnel peut également lui suggérer des actions à mener pour modifier son comportement.

Les différentes approches qui existent sont inspirées de travaux scientifiques américains, qui supposent d’orienter l’esprit pour l’amener à penser autrement. Une autre réalité se construit pour le patient, dans laquelle la cigarette n’est pas la bienvenue. À son réveil, le fumeur est censé en ressentir les effets et se comporter différemment.

Le sevrage tabagique et le laser

La technique du laser est une autre méthode de sevrage tabagique qui s’est fait une place parmi les alternatives proposées. Il s’agit d’une méthode non invasive qui a pour but de stimuler des points sensibles qui se trouvent dans l’oreille du patient. On parle alors de photobiomodulation, ou de thérapie par laser de faible énergie.

Déjà utilisée dans le cadre de la médecine esthétique pour stimuler la production de collagène de la peau par exemple, les professionnels de santé ont recours à cette technique pour aider les fumeurs à stopper la cigarette.

Dans le cadre d’un sevrage tabagique, tout se passe au niveau de l’oreille. Cet organe à l’anatomie complexe cache dans son pavillon plus de 200 points reliés directement au système nerveux central. En stimulant l’un de ces points à l’aide de ce laser, il est possible de soulager voire de soigner un trouble. En l’occurrence, cela correspond à la dépendance tabagique dont sont victimes les fumeurs.

La stimulation du plexus nerveux agit sur cette dépendance à la nicotine puisque cette dernière se concentre au niveau de ce point auriculaire. L’accoutumance est soulagée et cela évite en parallèle la survenue d’effets de manque qui sont souvent à l’origine d’un échec d’arrêt du tabac.

Une séance suffit pour que le laser fasse son travail et soit efficace.

Une garantie nationnale

Nos centres laserOstop vous garantissent une prise en charge gratuite dans toute la France

Praticien(nes) à votre écoute

À votre écoute et un service client 6j/7

Sans contre-indication

La méthode laserOstop est un protocole personnalisé qui s'adapte à chacun et sans contre-indication

Discrétion & confidentialité

Nos centres laserOstop sont tenus à la confidentialité de vos traitements de façon à protéger votre intégrité

Quelle méthode de sevrage tabagique privilégier ?

Quid de l’efficacité de ces deux méthodes de sevrage présentées ? Elles sont utilisées par les professionnels qui accompagnent les fumeurs, mais leurs effets sont différents. Selon le profil, les besoins et les fragilités du patient, l’une conviendra sans doute plus qu’une autre. L’hypnose pour arrêter de fumer soulagerait la dépendance psychologique tandis que le laser de laserostop combat la dépendance physique.

À l’heure actuelle, les chercheurs observent que l’hypnose fait ses preuves. Ainsi, on relève un taux de sevrage positif proche des 40 % chez les patients, au moins 6 mois après une intervention en hypnothérapie. Afin de donner un ordre d’idée, une personne qui n’est pas accompagnée durant son sevrage a moins de 10 % de chance de réussir à atteindre son objectif.

Quant au laser, le taux de réussite frôle les 90 %. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’efficacité de cette méthode indolore et constate que le risque de rechute est considérablement amoindri. La dépendance physique du fumeur est due à l’influence de la nicotine sur le cerveau, ce qui explique pourquoi les effets de manque sont difficiles à contenir. Le laser traite donc directement cette dépendance.

Enfin, l’avantage majeur du laser anti tabac laserOstop par rapport à l’hypnose pour arrêter de fumer est que le premier traitement ne nécessite qu’une seule séance. Les mois d’abstinence ne sont pas marqués par d’importants effets secondaires. Le patient vit mieux son arrêt de la nicotine et parvient à garder la motivation de continuer sur cette voie.

Pour être pleinement efficace, une séance d’hypnose doit être couplée à la pose de patchs. La séance de laser, elle, se suffit à elle-même.

Arrêtez de fumer maintenant !

Prenez rendez-vous en ligne dans votre centre laser anti tabac laserOstop le plus proche de chez vous !

Partagez cette article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on whatsapp
Share on email